TV DECOUVERTE

UN PROJET SOCIAL ET CULTUREL

En bref

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une équipe désireuse d’utiliser les possibilités infinies de l’audiovisuel pour soutenir des projets solidaires et culturels. Nous collaborons avec l’Office cantonal de l’aide sociale de Neuchâtel (ODAS). Celui-ci a décidé de créer au sein de notre programme des places d’insertion socio-professionnelle et de soutenir ainsi le redémarrage d’une TV sociale et culturelle dans l’Arc jurassien. 

Nous croyons qu’un bon encadrement humain et l’apprentissage des techniques audiovisuelles peuvent « remotiver » ces mêmes jeunes à développer de nouveaux projets et des compétences sociales utiles pour leur avenir. Celles-ci sont appelées les softskills, en français les compétences douces.

 

Pourquoi TV découverte ?

Et bien, dans le mot découverte, il y a tout d’abord, le mot «ouverture», ouverture aux autres, au monde, au changement, à l’imprévu, à la nouveauté, etc. Ouverture rime également à notre sens avec tolérance et acceptation des différences. Certes nous ne sommes pas pareils mais nous pouvons tous travailler vers un seul et même objectif utopique, diront certains, mais très stimulant: que chacun trouve une place dans notre société et qu’il ait la possibilité de s’y épanouir. 

Que dire encore de ce nom TV découverte ? 

Une découverte peut être faite à plusieurs niveaux. Il y a la découverte de soi, de son potentiel, de ses valeurs et de ce qui nous donne envie d’avancer dans la vie, mais aussi la découverte des autres, du monde et de ses richesses. On peut également parler de découverte de solutions à un problème ou à une situation donnée qui peut paraître insoluble. Il est ainsi très important à notre sens, pour des jeunes qui sont dans une situation difficile, de ne pas avoir l’impression de se retrouver devant un mur infranchissable, mais plutôt d’avoir la possibilité d’élargir leurs horizons et de se découvrir un nouvel avenir.

 

 

 

TV découverte en bref 

TV découverte soutiendra en particulier les artistes qui habitent notre région en leur permettant de dévoiler leur création à un vaste public à travers le câble et internet. Musiciens, peintres, auteurs, réalisateurs, acteurs, y trouveront un lieu où s’exprimer. Nous veillerons également à promouvoir le sport en tant que facteur de santé communautaire. 

Notre insertion au coeur du chef lieu neuchâtelois exprime notre souci de participer au développement et au bien être de la communauté. De plus, les jeunes ne disposant souvent pas de leur propre véhicule, une situation centrale facilitera l’utilisation des transports publics par les bénéficiaires. 

Enfin, la possibilité de créer une Tv signifie la mise en place d’un cadre de travail et d’un outil de production et de diffusion audiovisuels motivant et valorisant. 

Un peu d’histoire 

TV découverte s’inspire du programme TOR (Télé Objectif Réussir) qui a permis pendant plus de 10 ans à des centaines de personnes du Canton de Neuchâtel de participer à une mesure d’insertion socioprofessionnelle basée sur la découverte du monde de l’audiovisuel. Suite à la disparition de la chaîne en 2019, une nouvelle équipe a décidé en 2020 de mettre sur pied un projet de redémarrage de ce média unique sous le nom de TV découverte. A notre plus grande satisfaction, l’Office cantonal de l’aide sociale de Neuchâtel a estimé que TV découverte méritait d’être soutenue et a décidé de créer au sein de notre structure des places d’insertion socioprofessionnelle. 

Pourquoi partager notre travail avec un large public ? 

Nous pensons que cette façon de partager le fruit de notre travail avec un large public sera une source de motivation supplémentaire tant pour les bénéficiaires du projet, diverses oeuvres d’entraide, d’éventuels sponsors ou encore les différents protagonistes actifs dans et autour de cette TV très particulière. La visibilité du programme pourra également être source de créativité et de synergies avec d’autres acteurs de l’insertion, de la culture ou du sport. Les artistes bénéficieront, par exemple, directement de cette visibilité en pouvant partager leurs créations. Nous pourrons ainsi filmer certains spectacles, pièces de théâtre, concerts, opéras, compétitions sportives, etc, puis effectuer des montages avec les bénéficiaires et les diffuser à l’antenne. 

Cet outil nous permettra de mettre en lumière le travail d’artistes et de sportifs de tous les horizons. Imaginez, par exemple, un jeune réalisateur qui vient de faire un film. Il pourra, s’il le souhaite, partager ses créations sur TV découverte et faire connaître ainsi son travail à un large public. 

Les « Softskills» 

Mais revenons à l’un des objectifs principaux de notre programme d’insertion, les softskills (les compétences douces). L’Etat de Neuchâtel les a listé comme suit: 

– Régularité/ponctualité 

La régularité et la ponctualité sont des facteurs essentiels au bon fonctionnement d’une structure de production audiovisuelle. Pour réaliser un reportage ou un film, il faut que chaque 4 

«maillon de la chaîne» fonctionne. Cela va de la prise d’image au réglage des niveaux sonores en passant par le tri des images, l’écriture, le montage, l’étalonnage, la présentation, etc. Comme la réalisation d’un film est un travail d’équipe, nous souhaitons ainsi sensibiliser les bénéficiaires du programme à la nécessité et au plaisir aussi de travailler ensemble pour voir aboutir un «beau produit». 

Quant à la nécessité de la ponctualité, elle peut également être expliquée au bénéficiaire dans la mesure où l’audiovisuel comporte des « délais», dit autrement, des «deadlines» de production et de diffusion. Ces impératifs permettent d’assurer un rendez-vous régulier avec les téléspectateurs. 

– Le respect des consignes 

Le respect des consignes est un élément essentiel de l’audiovisuel. Pour bien filmer, il faut tenir compte de différents règles techniques tout en s’adaptant aux conditions du moment (luminosité, météo, vent, pluie, environnement sonore, etc). Il en va de même pour le montage où il faut respecter un certain savoir-faire (enchaînement des valeurs de plan, colorimétrie, étalonnage). En bref, le travail de l’audiovisuel implique en soi une certaine discipline, des connaissances et le respect de beaucoup de règles que nous pourrons transmettre aux bénéficiaires. Dit autrement, le respect des consignes devient plutôt un gage de réussite, d’efficacité et de plaisir plutôt qu’une simple contrainte. Ce dernier point nous permettra de travailler sur les questions de motivation dans le travail et d’acceptation d’une autorité fondée sur la connaissance et la nécessité de pouvoir travailler en équipe. 

– La capacité à travailler en équipe 

Le travail en équipe est un élément central de l’audiovisuel. Rarement une seule et même personne réunit toutes les compétences pour assurer les différentes phases de réalisation d’une vidéo. Chacun peut dès lors trouver sa place, selon ses intérêts et les besoins, dans le groupe. Exemple: une personne s’occupe du tournage, une autre du montage tandis qu’un troisième collaborateur crée une animation pour enrichir et accompagner la bonne compréhension d’un sujet. 

 

– Le respect de la hiérarchie 

Dans la production vidéo, une hiérarchie existe naturellement. Une personne, dont l’autorité est fondée sur les compétences, doit pouvoir coordonner le projet et s’assurer du bon fonctionnement de la production. Les bénéficiaires du programme qui pourraient avoir des problèmes avec l’autorité pourront ainsi travailler sur leur capacité à accepter l’existence d’une hiérarchie. Notre équipe veillera à expliquer l’importance du respect de l’autorité tout en ayant une oreille attentive pour ceux qui vivraient mal cette même autorité. Le dialogue et l’écoute auront une place centrale au sein de TV découverte.

 

– La présentation 

La présentation (vêtements, hygiène corporelle, communication adéquate) est une des composantes de l’audiovisuel. Que cela soit dans le contact avec les personnes sur le terrain, devant un ordinateur où le bénéficiaire travaille avec d’autres personnes dans une même pièce ou à «l’antenne», le port de vêtements adéquats, et une bonne hygiène corporelle sont indispensables. Pour ce qui est de la nécessité d’une communication adéquate, elle sera aussi expliquée. Celle-ci sera valorisée et travaillée notamment dans le travail intellectuel d’écriture du scripte qui peut aider à améliorer le vocabulaire de tout un chacun. 

– La flexibilité 

La flexibilité est une composante de l’audiovisuel. Des spectacles ou des conférences sont en général souvent proposés le soir «après le travail» pour qu’un public puisse y assister. Le travail de terrain propre au tournage demande également une forme de flexibilité avec l’environnement, les différents invités et leurs personnalités. 

– L’autonomie 

L’autonomie est fortement encouragée dans une structure de production. Chacun doit assurer un certain travail pour mener à bien un projet. Le sentiment d’être autonome est également une grande source de motivation et de valorisation pour les bénéficiaires du projet. Nous veillerons à sensibiliser et responsabiliser au maximum les jeunes qui participeront au programme. Chacun devra y trouver sa place et y développer son potentiel tout en étant capable de s’intégrer à une équipe.

– L’esprit entrepreneurial 

Même si elle n’est pas directement explicitée dans la liste neuchâteloise des softskills, nous aimerions également travailler sur une «capacité douce» supplémentaire, l’«esprit positif de l’entrepreneur». Celui-ci est décrit dans un article du magazine Forbes : « Pour Jérôme Hoarau, l’esprit d’entreprendre serait en tête de sa liste. « Car il implique d’être proactif, audacieux. C’est être dans une dynamique positive et être orienté solution plutôt que de râler. » 

Cette capacité à aborder positivement les problèmes sera utile aux bénéficiaires tout au long de leurs parcours. Celle-ci débouche sur une attitude basée sur la recherche de solutions aux problèmes rencontrés plutôt qu’une vision fataliste d’une situation donnée. On prête à Albert Einstein la citation suivante: «Un problème sans solution est un problème mal posé.» 

La TV, « un outil de mobilisation, d’encadrement et de réinsertion » 

Le cadre de travail que nous prévoyons de mettre sur pied doit tout d’abord permettre aux bénéficiaires de se sentir bien accueillis par notre équipe. L’objectif est de les aider à mobiliser d’emblée leurs ressources et à stimuler leur motivation à prendre part à un projet audiovisuel original et source d’épanouissement pour eux. Pour cela, chaque bénéficiaire devra avoir accès, durant son passage dans notre structure, à un ordinateur ainsi qu’à des logiciels de montage tels Adobe Premiere, Photoshop, Illustrator, Indesign ou encore After effect. Cett accueil doit leur permettre de développer leurs talents et leur créativité. Il est essentiel que les participants ressentent qu’ils ont une place à part entière dans le groupe et que leur travail sera valorisé. 

La télévision comportera aussi un studio dans lequel pourront être enregistrées 8 

des émissions. L’objectif est d’y recevoir des invités et d’y lancer des reportages en plateau. L’accueil des invités, la mise en place technique du studio (caméra, lumière, micro, etc), l’animation en plateau et les tournages seront assurés, dans la mesure du possible, par les bénéficiaires du programme. Une cabine son permettra enfin d’enregistrer des voix pour réaliser des reportages. 

Objectifs «motivation», «compétences de base» et « softskills » 

Ces différentes activités (montage vidéo, enregistrement en studio et tournages en extérieur) visent bien sûr à renforcer la motivation des participants à la mesure. 

Notre programme aura aussi pour tâche d’améliorer les compétences de base des bénéficiaires (français, mathématiques, nouvelles technologies). Ceux-ci seront par exemple amenés à réfléchir à des sujets de reportage, à mettre par écrit leurs projets et à les présenter oralement. Une évaluation des compétences de base en lecture, écriture et expression orale dans une langue nationale pourra ainsi être effectuée. 

Dans un second temps, les bénéficiaires réaliseront des reportages avec le soutien d’un encadrant. A cette occasion, leurs compétences en mathématiques élémentaires seront testées, notamment dans le calcul des durées de reportage. 

Mais aussi, et c’est là l’un des points forts de notre programme, les bénéficiaires seront évalués sur leurs compétences en matière d’utilisation des technologies de l’information et de la communication. 

En résumé… 

L’audiovisuel est susceptible de pousser des jeunes à retrouver le goût de s’engager de multiples façons. Certains seront sensibles à l’image, d’autres au son, à l’écriture, à la technique ou encore à la présentation. Ce qui compte, c’est que le bénéficiaire retrouve la capacité à mobiliser son énergie dans une activité, à focaliser son attention et d’avoir du plaisir à le faire. L’audiovisuel permet d’innover, de créer, de tisser des relations, d’exprimer son talent, de parler des autres, de partager sa vision, de faire des découvertes, de faire découvrir, et bien plus encore. 

Les softskills (la régularité, la ponctualité, le respect des consignes, la capacité à travailler en équipe, le respect de la hiérarchie, la présentation, la flexibilité, l’autonomie et l’esprit entrepreneurial) sont des atouts clés de la réinsertion. Elles ne doivent pas être vues comme une contrainte mais avant tout comme des compétences utiles pour le bon fonctionnement du groupe dans une structure de production audiovisuelle. Les «softskills» sont au final valorisantes et stimulantes pour celui qui réussit à les mettre en oeuvre. 

 

 

 

Diffusion

Tv découverte sera diffusée sur le téléréseau neuchâtelois d’Ello communications, ainsi que sur internet grâce au soutien de l’hébergeur Infomaniak. La chaîne disposera d’une dizaine de postes de montages, ainsi que de matériel de tournage (caméras, micros, trépieds, lampe torche, etc.) pour que les bénéficiaires puissent assurer la prise d’image et l’édition des vidéos. Tv découverte disposera d’un studio dans lequel seront réalisés des plateaux en direct ou en différé. Notre objectif est de soutenir la culture et mettre en lumière les projets de solidarité. Nous veillerons aussi en particulier à mettre en avant les commerçants locaux et les artisans.

Tv découverte soutiendra en particulier les artistes qui habitent notre région en leur permettant de dévoiler leur création à un vaste public à travers le câble et internet. Musiciens, peintres, auteurs, réalisateurs, acteurs, y trouveront un lieu où s’exprimer. Nous veillerons également à promouvoir le sport en tant que facteur de santé communautaire.

Notre insertion au coeur du chef lieu neuchâtelois exprime notre souci de participer au développement et au bien être de la communauté. De plus, les jeunes ne disposent souvent pas de leur propre véhicule. Une insertion au coeur de la Cité facilitera l’utilisation des transports publics par les bénéficiaires.

Enfin, la possibilité de créer une Tv signifie la mise en place d’un cadre de travail et d’un outil de production et de diffusion audiovisuels dans lequel les bénéficiaires pourront y trouver une place et s’y sentir valorisés.

 

TV découverte

A propos de nous

 

LES VIDEOS

RECENTES

ARCHIVES

DIRECT

 

Info

MAIL: tvd@tvdecouverte.ch

CONTACT: 076 439 17 40